Le G20, la régulation financière et les droits de l'homme - CIDSE
Crédits Centre of Concern

Le G20, la réglementation financière et les droits de l'homme

Crédits Centre of Concern

Le groupe 20, Réglementation financière et droits de l'homme - Une approche ascendante du redressement de la réglementation financière, mai 2012

Fait partie d'une série de notes d'information produites par Centre of Concern, AWID, Centre pour les droits économiques et sociaux, Civicus, DAWN, le Réseau-DESC, IBASE, le Centre norvégien pour les droits de l'homme et Social Watch.
Cet article explique que s'il convient de ne pas confondre le G20 avec une institution officielle, et encore moins avec les mandats en matière de droits de l'homme, ses pays membres ne devraient pas essayer d'échapper au fait qu'ils ont des obligations en matière de droits de l'homme à respecter. En effet, leurs actions en matière de réglementation financière et de politique économique ont des conséquences importantes sur la réalisation et la jouissance des droits de l’homme.

Contact: Aldo Caliari, directeur du projet Repenser le projet de Bretton Woods, Center of Concern, aldo (at) coc.org
Center of Concern est le membre de la CIDSE aux États-Unis.

EN-Le groupe 20, Réglementation financière et droits de l'homme

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange