HRIA du projet cuivre-or de Tampakan - CIDSE
© Photo de couverture: Paasch / MISEREOR

EIDH du projet de cuivre-or de Tampakan

© Photo de couverture: Paasch / MISEREOR

Evaluation de l'impact sur les droits de l'homme du projet Tampakan Copper-Gold. Un rapport de l'Institut pour le développement et la paix (INEF) commandé par Fastenopfer (Fonds suisse pour le carême catholique) de MISEREOR, en collaboration avec Bread for All, June 2013

Si elle était réalisée, la mine de cuivre-or de Tampakan serait la plus grande mine à ciel ouvert des Philippines et l'une des plus grandes du genre au monde. Le promoteur du projet, Sagittarius Mines Inc. (SMI), envisage un démarrage des opérations en 2019. Trois motivations principales se cachent derrière ce rapport. Premièrement, la recherche et l’expérience dans de nombreuses régions du monde ont montré que le secteur extractif est l’industrie la plus liée aux effets négatifs sur les droits de l’homme. Deuxièmement, le projet est situé dans une zone qui n'est pas seulement caractérisée par un environnement naturel très distinct et parfois dangereux, mais qui est également affectée par des conflits politiques et souvent violents. Troisièmement, ni les autorités gouvernementales philippines ni l'entreprise n'ont réalisé ou commandé une EIDH jusqu'à présent. Le rapport ne propose pas une analyse complète de tous les impacts du projet Tampakan. Au lieu de cela, il se concentre sur les impacts attendus sur ceux dont les droits humains pourraient être le plus gravement affectés.

Contacts :
Armin Paasch (armin.paasch (at) misereor.de) et Elisabeth Strohscheidt (elisabeth.strohscheidt (at) misereor.de), Misereor
Daniel Hostettler (hostettler (at) fastenopfer.ch), Fastenopfer

Misereor est le membre allemand de la CIDSE
Fastenopfer est membre suisse de la CIDSE

Studie_HRIA_final.pdf

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange