Réflexions d'un taxi de Lima - CIDSE
Blog
IMG 1341 petit

Pensées d'un taxi de Lima

Assis dans un taxi coincé dans les embouteillages de Lima en décembre, regardant par la fenêtre et apercevant cette ville en plein essor dans le désert péruvien, je me suis demandé: «Avons-nous choisi la bonne stratégie?».

Au fil de nombreuses années, nous avons construit des connaissances et des relations pour influencer les discussions sur le climat. Les COP annuelles - les conférences des parties à la Convention des Nations Unies sur le climat - constituent l'une de nos priorités en matière de plaidoyer. Une équipe spéciale composée d’experts du climat élabore chaque année une stratégie visant à faire pression sur les gouvernements pour obtenir des résultats ambitieux.

Nous savons tous que le changement climatique est dangereux: les personnes pauvres et vulnérables en subiront le plus les conséquences, et nombre d’entre elles le font déjà. Nous réalisons tous de jour en jour que le changement climatique «change tout», comme Naomi Klein le décrit dans son récent livre. Les conséquences se font sentir dans tous les coins de la planète - dans ma région d'origine en Allemagne par exemple, les lacs où j'avais l'habitude de patiner à l'adolescence ne gèlent plus. Et ici en Belgique où je vis aujourd'hui, 2014 a été l'année la plus chaude depuis le début de la mesure de la température. Les jours de neige sont passés de 44 à 10 journaux récemment mis en évidence.

IMG 1341 petitLe changement climatique change tout… et nous les êtres humains en sommes responsables, et nous pouvons l'arrêter. Mais nous ne le faisons pas! Les émissions de CO2 augmentent de jour en jour. Nous continuons à exploiter le pétrole et le charbon - et nous en faisons toujours des affaires. Nous exploitons les gens et la planète. Une minorité humaine bénéficie toujours de ce mode de vie, et comme le Pape François l'a souligné, nous sommes indifférents à ce qui arrive à ceux qui n'en bénéficient pas, et «les profits se font aux dépens des gens» dans la plupart de nos politiques politiques. les décisions.

Alors que j'étais assis dans ce taxi à Lima, j'ai bien compris que nous avions choisi la bonne stratégie, malgré tout le temps perdu chaque jour pour faire la navette entre le travail «intérieur» des négociations de la COP20 et le travail «extérieur», au parallèle Lima les gens montent au centre-ville. Nous avons décidé que rester assis pendant deux semaines dans un centre de conférence, en essayant de convaincre les décideurs politiques et les négociateurs de prendre de sages décisions, ne suffira pas et ne mènera pas seuls aux résultats que nous voulons. C'est pourquoi nous travaillons à la COP et en même temps au soi-disant sommet du peuple: un sommet alternatif où tous ceux qui veulent apporter des alternatives à la table, apprendre les uns des autres, protester et créer un mouvement de changement venir ensemble. Ces gens croient toujours qu'ils peuvent faire une différence et qu'avec les valeurs et les principes dans leur cœur, ils peuvent faire bouger les choses dans une autre direction.

Lors d'occasions telles que le sommet du peuple, nous avons rencontré de nombreux alliés du Sud avec lesquels nous travaillons et que nous soutenons depuis de nombreuses années. Au lieu de les inviter tout le temps à assister à toutes sortes de réunions «importantes» dans le Nord, c'est parfois à notre tour de voyager pour les voir. Ce n'est pas seulement une question de solidarité; le monde a changé et a connu un transfert de pouvoir majeur de certains pays du Nord vers certains pays du Sud. Les décisions prises dans certains pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine ont aujourd'hui autant d'impact au niveau mondial que les décisions prises par les Européens et les Nord-Américains.

Qu'est-ce que cela signifie pour l'année encore jeune 2015? Continuons et essayons de construire pas à pas des mouvements de changement. Pour ce faire, nous participerons à des événements clés tels que le Forum social mondial, investissant dans la construction d'un mouvement de personnes qui s'efforcent de vivre différemment, prêtes à la fois à changer de mode de vie et à faire pression sur les gouvernements. Nous réunirons également de nombreux alliés de la société civile, des personnes de toutes confessions, à Paris pour le grand sommet sur le climat COP 21 pour dire aux gouvernements: «nous sommes prêts» et demander: «êtes-vous prêts aussi?».

DSC 0511 petitLors du Sommet des Nations Unies sur les objectifs de développement durable (ODD) de septembre prochain, un autre événement clé prévu pour 2015, les dirigeants du monde auront l'occasion de montrer s'ils sont prêts à promouvoir des modes de production et de consommation durables visant à respecter les frontières de notre planète et à tous les gens à vivre dans la dignité.

Les négociations qui se tiendront à la conférence des Nations Unies sur le financement du développement, qui se tiendra en juillet à Addis-Abeba, seront un autre moment clé, au cours duquel les gouvernements décideront comment et si financer la transition vers des économies à faibles émissions de carbone et des stratégies clés pour mettre fin à l'extrême pauvreté.

2015 est une année cruciale pour cette transition. Ce qui m'inquiète cependant, c'est que nous connaissons déjà toutes les réponses et alternatives, mais les entreprises, la politique et encore trop de gens soutiennent et promeuvent encore les fausses solutions. Nous n'utilisons pas suffisamment nos connaissances dans notre vie quotidienne et lorsque nous prenons des décisions. La politique ne fonctionne que pendant une courte période électorale et a du mal à penser au-delà de ces délais. C'est pourquoi il est important de continuer à s'engager en 2015 dans des espaces politiques clés et de faire pression sur les décideurs, mais cela ne suffit pas. Il est également important de travailler dur pour ramener le pouvoir et les solutions des gens à la table, pour suivre les initiatives des gens, et pour construire des mouvements de changement soutenant une transition vers un mode de vie qui permette le bien-être humain tout en respectant la création.

Bernd Nilles.

Voir plus de photos de Lima ici

Lisez ici la déclaration des évêques catholiques à Lima sur la route de Paris

Découvrez ici à propos des activités de la CIDSE'a à la COP20 Climate Conference à Lima, Pérou

 

Partager ce contenu sur les médias sociaux