Communiqué de presse: Vote en plénière du Parlement européen sur les minerais de conflit: un grand pas en avant pour le respect des droits de l'homme - CIDSE
Communiqué de presse

Communiqué de presse: Vote en plénière du Parlement européen sur les minerais de conflit: un grand pas en avant pour le respect des droits de l'homme

«Lors de l'examen de la proposition de la Commission européenne sur les« minerais de conflit »en mars 2014, le vote d'aujourd'hui au Parlement européen représente une grande victoire pour les communautés touchées par les violations des droits de l'homme alimentées par l'extraction des ressources naturelles. "

La CIDSE, avec les évêques et les citoyens du monde entier, se félicite du message fort que le Parlement européen a envoyé à la Commission européenne et au Conseil », a déclaré Bernd Nilles, secrétaire général de la CIDSE. «Le vote du Parlement signifie que tous les fabricants et importateurs européens de composants et de produits finis contenant les quatre minéraux, tels que les téléphones portables ou les voitures, seront tenus de vérifier leurs chaînes d'approvisionnement pour s'assurer qu'elles n'alimentent pas les conflits. C'est un grand pas en avant pour le respect des droits de l'homme! Les États membres européens ne peuvent pas revenir sur cette question lors des négociations finales. »

Le vote du Parlement européen exige légalement que toutes les entreprises de l'UE qui transforment, importent et utilisent de l'étain, du tantale, du tungstène et de l'or (3TG) agissent de manière responsable et entreprennent une diligence raisonnable. Cela va bien au-delà de la proposition de la commission du commerce international (INTA) votée le 14 avril, qui exigeait uniquement des fonderies et des affineurs européens de vérifier leurs chaînes d'approvisionnement.

Cette évolution est une victoire évidente, bien que des lacunes subsistent. L'exigence doit être mieux définie pour être considérée comme une véritable diligence raisonnable. Et de nombreuses ressources naturelles alimentant des conflits à travers le monde, telles que le cuivre ou le charbon, ne sont pas prises en compte dans cette réglementation. Mais le message adressé au Conseil européen et à la Commission européenne est clair: un système de participation volontaire pour les importateurs de matières premières est inacceptable.

Le texte ira maintenant au trialogue. Stefan Reinhold, coordinateur des efforts de plaidoyer de la CIDSE sur les minerais de conflit, a déclaré: «Les États membres européens auront désormais la possibilité de soutenir et de renforcer davantage cette législation. Il existe de nombreux exemples dans toute l'Europe, tels que le Loi de Due Diligence en France ou le Loi sur l'esclavage moderne au Royaume-Uni, qui montrent une tendance claire à mieux réglementer les activités des entreprises, afin de prévenir leur implication dans des violations des droits de l'homme tout en garantissant aux citoyens qu'ils ne sont pas complices de leurs achats.

La CIDSE, l'alliance internationale des agences de développement catholiques, a coordonné une déclaration signée par les dirigeants de 146 des pays 38 situés sur les continents 5, appelant à une réglementation stricte pour atteindre l'objectif de briser le lien entre ressources naturelles et conflits.

La CIDSE, en collaboration avec la Commission Justice & Paix et EurAc, a également coordonné une action de campagne vidéo, dans laquelle plus de 8.000 citoyens européens ont signé une lettre exhortant les membres du Parlement européen à renforcer la faible proposition faite par la Commission européenne en mars 2014. »

FIN

Coordonnées:
Stefan Reinhold, coordinateur du plaidoyer CIDSE pour les minerais de conflit
+ 32 (0) 2 233 37 51, repris (c) cidse.org

Notes aux éditeurs:
La CIDSE fait partie d'une plus grande coalition d'ONG derrière la campagne sur les minerais du conflit

À propos de la CIDSE
CIDSE est une alliance internationale d'agences de développement catholiques. Ses membres partagent une stratégie commune dans leurs efforts pour éradiquer la pauvreté et d'instaurer la justice mondiale. www.cidse.org

Les membres de la CIDSE sont: Broederlijk Delen (Belgique), CAFOD (Angleterre et Pays de Galles), CCFD - Terre Solidaire (France), Center of Concern (USA), Cordaid (Pays-Bas), Development & Peace (Canada), Entraide et Fraternité (Belgique ), eRko (Slovaquie), Fastenopfer (Suisse), FEC (Portugal), FOCSIV (Italie), Fondation Bridderlech Deelen (Luxembourg), KOO (Autriche), Manos Unidas (Espagne), MISEREOR (Allemagne), SCIAF (Ecosse), Trócaire (Irlande)

Pour plus d'informations, voir aussi les références clés de nos organisations membres:

Action de Carême / Fastenopfer: Classement des marques du high-tech / classement High Tech

le CCFD-Terre Solidaire
: Les ressources naturelles au cœur des conflits

Commission Justice et Paix Belgique francophone: Composition de nos appareils électroniques: des entreprises en crise… de moralité?

MISEREOR : Für eine wirksame EU-Gesetzgebung zu Konflikt rohstoffen

CIDSE_PR_EP_vote_on_conflict_minerals_1.pdf

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange