À mi-chemin de la COP21: les négociations de juin pour façonner l'accord de Paris - CIDSE
greens_climate

À mi-chemin de COP21: négociations de juin pour façonner l'accord de Paris

greens_climate

La conférence de la CCNUCC à Bonn offre l’occasion de préparer le terrain pour COP21 

A six mois de la COP21 à Paris plus tard cette année, plus de 190 pays se réunissent à Bonn, en Allemagne, du 1er au 11 juin. Lors de cette session, les négociateurs devraient réduire le texte de négociation actuel, qui compte environ 90 pages, en supprimant les doublons, en développant de nouvelles idées et en distinguant les éléments qui formeront l'accord de ceux qui pourraient être parqués jusqu'à ou après Paris. Bonn représente également un moment important pour les pays en développement. Lors de cette conférence, ils devront continuer à faire pression sur les pays développés afin de s'assurer que le document final comprend un accord pour fournir un soutien adéquat pour gérer les impacts croissants du changement climatique. L'un des principaux moteurs du déverrouillage des négociations est certainement le financement climatique; cela est nécessaire pour permettre aux pays d'effectuer la transition vers une trajectoire sobre en carbone. En outre, il est essentiel que le financement climatique, en particulier sous la forme de fonds publics, soit garanti pour permettre l'adaptation dans les régions les plus vulnérables touchées par le changement climatique. Une autre caractéristique clé qui sera abordée à Bonn est la «différenciation»: c'est l'idée que chaque pays doit jouer son rôle dans l'action climatique mais que des responsabilités différentielles seront nécessaires, en particulier dans l'engagement de sortir des combustibles fossiles.

La CIDSE sera présente à Bonn avec des membres de CAFOD, CCFD-Terre Solidaire, Développement & Paix, Misereor, SCIAF et Trócaire. Le 1er juin, la CIDSE, en collaboration avec le CCFD-Terre Solidaire, Misereor et d'autres ONG, organise un événement parallèle sur les questions liées à l'agriculture et à la sécurité alimentaire. Cet événement est intitulé: "Ne reculons pas! La sécurité alimentaire et nutritionnelle doit être au cœur de l'action climatique et des négociations»Et abordera la notion d'agriculture intelligente face au climat, la CIDSE présentant une nouvelle note d'information actualisée sur les développements de l'Alliance mondiale intitulée«Révolution climato-intelligente ou… une nouvelle ère de lavage écologique?«. Un deuxième événement parallèle aura lieu le 11 juin, au cours duquel la CIDSE et ses membres présenteront le «Perspective catholique sur le changement climatique et attentes concernant l'accord de Paris«; une discussion prospective qui se concentrera sur la prochaine encyclique papale sur l'écologie humaine.

Dans le même temps, la première journée mondiale d’action a été organisée par des groupes internationaux de la société civile. En ce jour des milliers de militants sont descendus dans la rue pour demander des solutions aux plus grands problèmes du monde - changement climatique, pauvreté et inégalités.

Un fondement d'équité et d'ambition est donc essentiel pour un résultat positif non seulement lors de cette session à Bonn, mais surtout à Paris si nous voulons obtenir un accord juridiquement contraignant qui maintienne le monde bien en dessous de la hausse de température de 2C.

Personne de contact: Giulia Bondi, agent subalterne pour la justice climatique (bondi (at) cidse.org).

 

Manifestation EN-Flyer Bonn 11 de juin 2015 de juin

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange