Le pèlerinage vers Paris en Italie - CIDSE

Le pèlerinage vers Paris en Italie

Il y a quelques jours, le pèlerinage “Una Terra, Una Famiglia Umana. In cammino verso Parigi ”a quitté l'Italie pour continuer sa route en direction de Paris.

Le pèlerinage, qui a parcouru plus de 800 à pied, s’est arrêté dans les villes italiennes de 26: pendant ce trajet, les pèlerins ont transmis leur message aux étudiants 500 des écoles 10, ils ont rencontré plus de représentants de 15 de diverses municipalités et ont reçu le soutien et accueil de plus de 70 organisations de la société civile, sous leurs différentes formes aux niveaux local, régional et national.

Les pèlerins ont pris part à différents événements 40 en confrontant citoyens et experts de la question du changement climatique, en abordant le sujet en fonction de la question locale: décarbonisation, gaspillage alimentaire, soin de notre maison commune, eau en tant que bien public, écologie intégrale, changement climatique et agriculture, accès à la terre, protection de la biodiversité, développement durable et inclusif des villes, importance du recyclage, sécurité alimentaire, participation de la société civile, éducation au développement durable.

Focsiv 2

L’initiative du pèlerinage s’est enrichie de la présence de plusieurs personnes qui ont accompagné le groupe au cours de la marche (étudiants, indépendants, professeurs d’université, guides de randonnée, représentants d’associations de la société civile) les guidant sur le chemin menant à des lieux importants pour l’environnement, signification positive et négative (oasis, parcs naturels, sentiers, usines de traitement, centrales à charbon et décharges).

Les pèlerins ont rencontré de nombreuses personnes le long de leur parcours: des personnes qui se sont regroupées sur quelques kilomètres, qui ont offert un repas chaud et un lit, qui ont fourni leur maison pour une douche chaude, qui ont chaleureusement accueilli les pèlerins à l’entrée de la ville. Chacune de ces personnes, même physiquement, marche symboliquement avec les pèlerins.

Traverser l'Italie à pied a permis au groupe de tenir plusieurs réunions, institutionnelles et informelles, mais avec la même importance et le même objectif commun: sensibiliser le public au fait que la question du changement climatique n'est pas étrangère à la population italienne, à laquelle nous participons tous. notre vie quotidienne souffre des effets négatifs de la négligence avec laquelle nous traitons la planète. Nous sommes tous responsables, dans la famille humaine, du soin de notre Terre, notre patrie commune.

Le message diffusé au cours du pèlerinage est clair: le changement climatique est l’un des plus grands défis auxquels l’humanité est confrontée et il est nécessaire d’agir et de le faire rapidement. L’annonce des événements météorologiques extrêmes de ces derniers mois (inondations en Italie, le cyclone Patricia au Mexique et les conséquences de Nino en Amérique du Sud) et, plus récemment, des attentats terroristes à Paris, a accompagné le voyage et renforcé le conviction que l'initiative du pèlerinage vers Paris était plus que jamais juste et nécessaire.

Focsiv 3

Au-delà de la pure description du but du voyage, les pèlerins ont diffusé le message de différentes manières:

• témoignage direct de ceux qui ont vu leurs maisons détruites à cause du typhon aux Philippines, Hayan, ou de ceux qui craignent de perdre la vie à cause de la montée des eaux dans les océans (c’est le cas des Pacific Climate Warriors, groupe de de 10 différentes îles du Pacifique qui ont atteint les pèlerins d’Assise);
• silence de quelques pèlerins pendant quelques jours afin de donner symboliquement la parole à toutes les victimes du changement climatique, «victimes physiques» (il ne s'agit pas seulement des hommes mais de toutes les créatures, plantes et animaux qui disparaissent chaque jour à cause du climat changement) mais aussi des «victimes sociales» qui sont le résidu d'une société injuste qui ne permet pas à ceux qui souffrent des effets du changement climatique de faire entendre leur voix;
• l'écriture de l'encyclique «Laudato Si», texte qui inspire le pèlerinage et que le groupe souhaite présenter aux dirigeants mondiaux à Paris par le biais d'une transcription quotidienne sur un petit carnet;
• rassemblement d'instances environnementales locales: en visitant des lieux environnementaux emblématiques, les représentants de la communauté locale ont décrit les problèmes liés à l'environnement sur leur propre territoire que les pèlerins envisagent d'amener à Paris.
• entretiens avec les médias locaux, nationaux et internationaux.

Chaque pas compte: c’est non seulement le slogan du pèlerinage, mais aussi le message profond que l’initiative vise à diffuser, c’est la conviction que la marche et le contact direct avec les gens constituent un outil efficace de communication de sensibilisation à la question du climat. changement et paix. Chaque pas compte et chaque être humain compte: chacun doit contribuer à la promotion d'un mode de vie durable, tant dans les activités individuelles de la vie quotidienne que dans son ensemble, en demandant aux dirigeants du monde de signer un accord sérieux pour lutter contre le changement climatique.

FOCSIV, honoré d'avoir promu et organisé le pèlerinage italien «Una Terra. Una Famiglia Umana », a décidé de suivre le pèlerinage jusqu'à Paris, avec un représentant qui accompagnera les pèlerins jusqu'à la capitale française. Il est important de poursuivre notre engagement pour la justice environnementale et, avec les différentes initiatives dans lesquelles nous sommes impliqués avec la Coalition italienne pour le climat, le pèlerinage est une opportunité fondamentale de mobilisation de la société civile qui demande aux dirigeants politiques d'être responsables envers la planète. Comme aime à le dire Yeb Sano: «C'est le moment d'arrêter de parler et de commencer à marcher!»

 

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange