La CIDSE à Genève pour le début des négociations sur un traité garantissant le respect des droits humains par les entreprises - CIDSE
Alliance de traité

La CIDSE à Genève pour l'ouverture de négociations sur un traité visant à garantir le respect des droits de l'homme par les entreprises

Alliance de traité

La CIDSE plaide pour un traité des Nations Unies en tant qu'instrument clé de la protection des droits de l'homme dans le monde. Dans le cadre de son engagement, la CIDSE participera à la troisième session du groupe de travail intergouvernemental à composition non limitée sur les sociétés transnationales et les autres entreprises se consacrant aux droits de l'homme (IGWG), qui se tiendra à Genève du 23 au 27 octobre 2017. Ce sera une semaine décisive pour le Traité des Nations Unies: suivez la CIDSE sur Facebook et Twitter pour les mises à jour de Genève, restez informé et engagez-vous!

Jusqu'à présent, si le droit international a défini les obligations des États en matière de protection des droits de l'homme, il n'a pas suffisamment réglementé la responsabilité des entreprises pour leurs violations des droits de l'homme. Un tournant a été atteint le 25 de juin 2014, lorsque le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève a adopté une résolution sur l'élaboration d'un instrument international juridiquement contraignant sociétés transnationales et autres entreprises du point de vue des droits de l'homme, également dénommé «Traité des Nations Unies».

La résolution des Nations unies appelait à la création d'un groupe de travail intergouvernemental (IGWG) chargé d'élaborer le traité. Après les deux premières sessions tenues à 2015 et 2016, le groupe de travail intergouvernemental à composition non limitée se réunira maintenant pour une première série de négociations sur projets d'éléments présentés par le président de l'IGWG. Après des délibérations ouvertes sur le traité, les États vont maintenant commencer à négocier le contenu.

La position de la CIDSE vis-à-vis du traité
Les éléments reflètent les discussions de fond de grande qualité des première et deuxième sessions du Groupe de travail intergouvernemental, reposant sur un processus ouvert et crédible. Avec les ONG européennes, nous avons également publié ce déclaration sur la publication des éléments.

Le Traité des Nations Unies prend de l'ampleur dans de nombreuses couches de la société. Parmi les États 20 ayant voté pour la résolution 2014 établissant le processus du traité, certains États 80 ont participé à la session 2016 IGWG. Pour le Session 3rd À compter du mois d'octobre, tous les États devraient être prêts à négocier le contenu du traité, en tenant soigneusement compte du potentiel des éléments et de leur mise en œuvre effective pour mettre fin aux violations des droits de l'homme commises par les entreprises.

Tirant de notre positions à ce jour, nos études et notre travail au sein de l’Alliance des traités, nous plaiderons en faveur d’un instrument capable de répondre à la forte demande des communautés sur le terrain. Une action internationale urgente est nécessaire pour lutter contre les déséquilibres flagrants de pouvoir entre les sociétés transnationales et les citoyens et pour assurer la protection des droits de l'homme.

Déclarations
Voir ci-dessous les déclarations suivantes:

 

Les études de la CIDSE:
- Supprimer les obstacles à la justice
- Droits de l'homme dans les politiques en matière de commerce et d'investissement
- Assurer la primauté des droits de l'homme dans les politiques en matière de commerce et d'investissement

Ressources vidéo

Pourquoi avons-nous besoin d'un traité contraignant pour protéger les entreprises et les droits de l'homme? Les partenaires de la CIDSE du Pérou, du Guatemala, de la Colombie, du Brésil et de la République démocratique du Congo partagent leurs témoignages.

Vidéo du traité

- Vidéo de sensibilisation par Justice & Paix

- Interview avec Cesar Flores / CooperAcción - Pérou
- Interview avec Mgr Ramazzini / Evêque de Huehuetenango - Guatemala
- La voix des droits de l'homme à Genève: compilation de vidéos de la session 2016

Ressources des membres de la CIDSE

Action en ligne de DKA  «Pétition: des gens avant tout profit» (allemand)
Article explicatif  «Le Traité, un outil au service de la souveraineté alimentaire» par Entraide & Fraternité (français)
Action en ligne du CCFD, Pétition «Halte à l'impunité: agissons» (français)
Briefing: “La Belgique aidera-t-elle à mettre fin à l'impunité des entreprises?”De Broederlijk Delen (néerlandais)

Activités à Genève par les membres et partenaires de la CIDSE
Des représentants du secrétariat de la CIDSE assisteront à la session avec ses membres CAFOD; CCFD-Terre Solidaire; Entraide & Fraternité; Fastenopfer et Misereor.

La CIDSE collaborera également avec plusieurs alliés et partenaires, notamment:
- MAB, Brésil
- PACS, Brésil
- Personnes affectées par Vale, Brésil
- Tierra Digna / Red Sombra Glencore, Colombie
- Franciscains Brésil / Iglesias y Minería
- GRUFIDES Pérou / Iglesias y Minería
- CESTA / Amis de la Terre El Salvador
- CINEP, Colombie
- Alyansa Tigil Mina, Philippines
- PAN-AP, Malaisie
- AIDC, Afrique du Sud

La CIDSE co-organisera deux événements parallèles à Genève:

  • «Les droits de l'homme dans les politiques de commerce et d'investissement: la valeur du traité», lundi 23 octobre.
  • «La loi française sur le devoir de diligence: les progrès de l'UE et les éléments du traité des Nations unies», mardi 24 octobre

(Voir en pièce jointe ci-dessous les invitations aux circulaires)

Après la session de l'IGWG à Genève, La CIDSE co-organisera une table ronde avec Pax Christi International et la COMECE sur «Les industries extractives en Amérique latine: quelles sont les réponses aux niveaux local, européen et international?», qui sera l'occasion de faire un retour sur les négociations du Traité. (Voir le dépliant ci-joint)

Un deuxième événement aura lieu le 20 November à Bruxelles, co-organisé avec la Fondation pour le développement et la paix (sef :): «La fenêtre d'opportunité est-elle encore ouverte? État des négociations sur un traité des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l'homme. "

CIDSE et l'Alliance des Traités
La CIDSE est l’un des principaux membres de l’Alliance des traités, une coalition mondiale de groupes et de mouvements de la société civile soutenant l’élaboration d’un instrument international contraignant.
Ici vous pouvez trouver la déclaration de l'Alliance des traités de la session 3rd IGWG (EN-ES-FR-PT-DE-IT).

En direct de Genève

Rapport du premier jour des négociations sur le traité contraignant des Nations Unies

Rapport à partir du deuxième jour de négociations sur le traité contraignant des Nations Unies

Journée des négociations des traités des Nations Unies 3 - La prévention et l'accès à la justice inspirent les discussions les plus constructives à ce jour

Contacts de la CIDSE à Genève
Denise Auclair: auclair (at) cidse.org
Stefan Reinhold: reinhold (at) cidse.org

Extractives_Event_31-October-Invitation_1.pdf
Dépliant Événement parallèle Traité 23 Octobre 2017
CIDSE IGWG soumission écrite Octobre 2017
Déclaration générale orale
Déclaration orale: cadre général
Déclaration orale: champ d'application
Flyer side event 24 octobre sur le droit français

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange