La CIDSE et Iglesias y Minería accueillent l'exhortation pastorale de la Conférence épiscopale latino-américaine - CIDSE

La CIDSE et Iglesias y Minería accueillent l'exhortation pastorale de la conférence épiscopale latino-américaine

La CIDSE, la famille internationale des organisations catholiques de justice sociale, et Iglesias y Minería, le réseau œcuménique de 70 organisations de base travaillant sur les impacts de l'exploitation minière en Amérique latine, félicitent et saluent la récente publication de l'Exhortation pastorale des évêques d'Amérique latine et de la Caraïbes «Disciples missionnaires, gardiens de la maison commune, discernement à la lumière de Laudato si '», reconnaissant le précieux effort participatif dans son élaboration.

En tant que réseaux intégrés dans les communautés touchées par les industries extractives, nous sommes d’accord avec l’analyse de la gravité environnementale de la situation et des défis que l’Exhortation pastorale des évêques d’Amérique latine nous pose, en ce qui concerne le soin de nos maison commune, donc dans la défense des droits et des territoires des communautés.

Sur le continent latino-américain, il existe de nombreux cas de pollution et de violations des droits de l'homme liés à l'exploitation minière. Par exemple, en novembre, un barrage contenant des déchets d’exploitation minière, 2015, a éclaté dans la municipalité de Mariana, au Brésil. Des millions de mètres cubes de déchets de minerai de fer ont formé une vague de boue qui a détruit des maisons, des écoles et des églises, tuant des 19 et contaminant l'environnement régional pendant des années. CIDSE et Iglesias y Mining développés ce dossier multimédia sensibiliser à la lutte pour la justice des personnes affligées.

En tant qu'institutions chrétiennes et catholiques, nous nous engageons à diffuser l'Exhortation Pastorale et à utiliser les contenus qui nous concernent selon nos postulats. Cela implique de «rechercher ensemble les chemins de la libération» et la formulation de «réponses intégrales» (# 5 Introduction), en particulier d'écouter les appels des communautés affectées par l'exploitation minière qui ont été vilipendés à leur tour par les États-nations, les entreprises et les gouvernements, et de renouveler notre engagement à continuer de les servir dans la défense de leurs droits et de leurs territoires.

En ce sens, nous faisons nôtres les préoccupations des prêtres, des religieuses, des laïcs des congrégations, des mouvements et des diverses organisations qui vivent avec les populations entourant les activités extractives. C'est là que l'on peut percevoir que «le changement climatique rend la gestion de l'eau plus complexe, car il provoque des sécheresses plus sévères et a accéléré le retrait glaciaire et l'élévation du niveau de la mer, entre autres impacts. Cette situation est aggravée par les activités extractives (mines et hydrocarbures notamment), qui entraînent la suppression du couvert végétal dans la zone de tels projets, impactant les écosystèmes d'où proviennent les cours d'eau. […] Malgré tout cela, pendant la durée de vie active du projet minier, il n'y a pas de prise en compte de mesures pour compenser les impacts générés. [] (# 48 L'impact des activités extractives sur le climat et l'eau).

Nous insistons sur le fait que ces communautés ne doivent pas être considérées comme «une simple minorité parmi d’autres, mais doivent devenir les principaux interlocuteurs, notamment en ce qui concerne l’avancée de grands projets qui touchent leurs localités». Avec leur concept de Buen Vivir, les peuples autochtones d'Amérique latine et des Caraïbes présentent une vision alternative et remettent radicalement en question une définition purement économiste du développement. Les peuples autochtones ont une vision beaucoup plus intégrale et «possèdent un grand stock de connaissances traditionnelles sur l'utilisation durable des ressources naturelles» (DA 83) (Participation active des communautés aux décisions de projet # 117-118.123). Ce cadre conceptuel appelle également les pays du Nord global à modifier leurs modes de vie afin de réduire drastiquement leur consommation de ressources naturelles et de matières premières.

Le Père Dario, porte-parole du réseau Iglesias y Minería, a déclaré: «Nous sommes heureux de voir que nos évêques se sont prononcés sur cette question importante pour l'Amérique latine, déjà abordée dans Laudato si 'et d'autres documents; la nouvelle lettre du CELAM sera un outil très utile pour nous dans notre travail avec les communautés et les paroisses d'Amérique latine.

De son côté, Josianne Gauthier, Secrétaire générale de la CIDSE, a déclaré que «nous joignons nos voix à celles de nos alliés à Iglesias y Minería, ainsi qu'à nos sœurs et frères d'Amérique latine, nous réjouissant de ce puissant message de solidarité et d'illumination exprimé. par les évêques. Le moment est venu de remettre en question notre dépendance vis-à-vis de l'exploitation minière et notre modèle de développement qui mine et menace la maison commune. »

Nous nous engageons à élargir le dialogue, à «construire des ponts» et à convoquer nos «frères aînés» réunis dans les organisations internationales des droits de l'homme et les églises afin de dialoguer, et à exiger leur soutien aux communautés touchées par les activités d'extraction minière, comme le Dicastère en service de Développement Humain Intégral, DEJUSOL, REPAM et actions conjointes et en réseau.

Notes aux éditeurs:

• La CIDSE est une famille internationale d'organisations de justice sociale catholiques 18 qui collaborent avec d'autres pour promouvoir la justice, exploiter le pouvoir de la solidarité mondiale et créer un changement transformationnel pour mettre fin à la pauvreté et aux inégalités.
www.cidse.org
Contact: Valentina Pavarotti, chargée de communication et des médias à la CIDSE, pavarotti (at) cidse.org

• Iglesias y Mineria est un réseau œcuménique composé d'organisations autour de la base de 70 travaillant sur le front des violations minières en Amérique latine, à travers l'expression des communautés et la communication visant à modifier les impacts de l'exploitation minière et à renforcer les églises en tant qu'acteurs aux côtés de l'extractivisme. .
www.iglesiasymineria.org
Contact: Padre Dario Bossi, Portavoz de la red Iglesias & Minería, iglesiasymineria (at) gmail.com

Exhortation pastorale (espagnol): http://iglesiasymineria.org/wp-content/uploads/2018/03/CARTA-PASTORAL-CELAM-2018.pdf

Lettre encyclique Laudato si 'du Saint-Père Francisco sur le soin de la maison commune: http://w2.vatican.va/content/francesco/en/encyclicals/documents/papa-francesco_20150524_enciclica-laudato-si.html

CIDSE_pastoral_letter_PR_Français.pdf
CIDSE_IyM_PR_CELAM_pastoral_letter_SP.pdf

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange