Communiqué de presse: L'agroécologie ne concerne pas que l'alimentation: un nouveau projet analyse ses dimensions et ses impacts - CIDSE

Communiqué de presse: L'agroécologie ne concerne pas que l'alimentation: un nouveau projet en analyse les dimensions et les impacts

L'agroécologie est un concept global lié aux sphères environnementale, socioculturelle, économique et politique de notre société. Cela implique un moyen de produire, de distribuer et de consommer des aliments, ainsi que d'élaborer des politiques alimentaires tenant compte de concepts tels que l'égalité, la solidarité, la démocratie, l'autonomisation et l'écologie.

Le lancement de ce nouveau projet aujourd'hui à Rome est opportun: il intervient juste après que la Commission de la condition de la femme des Nations Unies se concentre sur les femmes rurales cette année. Parallèlement, le Comité des Nations Unies sur la sécurité alimentaire mondiale souhaite adopter ses recommandations sur l'agroécologie. Les parties doivent redoubler d'efforts pour respecter la température limite fixée dans l'Accord de Paris. Le Xème Symposium international de la FAO sur l'agroécologie a actuellement lieu à Rome. .

Alors que nos sociétés sont confrontées à de graves crises sociales, environnementales et économiques et que les changements climatiques imposent un changement radical par rapport aux modèles actuels de production et de consommation, l'agroécologie devrait être de plus en plus soutenue. Cependant, le concept d'agroécologie n'a pas toujours été utilisé clairement et son potentiel n'a pas été pleinement reconnu. Des entreprises et des institutions ont tenté à plusieurs reprises d’utiliser l’agroécologie dans le cadre de la pratique de l’agriculture industrielle, affaiblissant ainsi le concept et son potentiel de transformation réel.

Dans le cadre de ce nouveau projet, CIDSE, la famille internationale des organisations catholiques de justice sociale, a décidé de préciser ce qu’est l’agroécologie et ce qu’elle n’est pas et de faire la lumière sur sa multi-dimensionnalité en divisant ses principes en quatre dimensions de la durabilité: socioculturel, économique et politique.

Cela a mis en lumière les impacts positifs de l'agroécologie, tels que l'augmentation de la résilience pour s'adapter au changement climatique, la promotion de la confiance et de la solidarité dans les relations consommateurs-producteurs, la stimulation des économies locales et la possibilité pour les petits producteurs alimentaires de participer à l'élaboration des politiques et à l'autonomisation des femmes. , Juste pour en nommer quelques-uns. «L'un des nombreux atouts de l'agroécologie en tant que mouvement est son impact positif sur les femmes en tant qu'acteurs sociaux et agents de changement en raison de son caractère inclusif. Non seulement il reconnaît et soutient le rôle des femmes dans l'agriculture, mais il encourage activement la participation et le leadership des femmes dans la vie et l'épanouissement de la communauté dans son ensemble. En tant que réseau, nous croyons fermement à cette vision du développement et la promouvons. » a déclaré Josianne Gauthier, secrétaire générale de la CIDSE.

En savoir plus :
-Le papier “Principes d’agroécologie: Vers des systèmes alimentaires résilients et durables”
-Le infographique, qui peut être utilisé pour faciliter la représentation de l'agroécologie
-Le website (avec des interviews vidéo et des exemples pour explorer ces principes de différents points de vue)

Tout ce matériel est disponible en sept langues (anglais, français, espagnol, portugais, italien, allemand, néerlandais).
Contact: Valentina Pavarotti, Responsable Médias et Communications CIDSE, pavarotti (at) cidse.org

Partager ce contenu sur les médias sociaux