Communiqué de presse - Le Vatican convoque un sommet sur le leadership écologique - CIDSE
Pexels

Communiqué de presse - Le Vatican convoque un sommet sur le leadership écologique

Pexels

Les dirigeants politiques et les militants locaux du monde entier s'unissent pour signaler le besoin urgent d'une ambition accrue en matière de changement climatique et de durabilité. En juillet, 5 et 6, le Vatican accueillera une grande conférence internationale sur la protection de l'environnement. L’occasion de la conférence est le troisième anniversaire de Laudato Si ' , Encyclique historique du pape François sur les soins de la Terre, notre foyer commun.

La série conférence discutera cet automne de l'impératif moral de la protection de l'environnement et des événements susceptibles de contribuer à y parvenir. Les participants développeront des orientations sur la manière de protéger notre planète, notamment lors d'événements internationaux à venir, tels que la conférence des Nations Unies sur le changement climatique. COP24, et des événements non-étatiques, tels que le Sommet mondial d'Action pour le Climat. Les contributions des régions ayant une population fortement catholique, telles que l'Amérique latine, l'Australie, la Pologne, les Philippines et les États américains de Floride, d'Ohio et de Pennsylvanie seront essentielles au succès de ces événements.

Cette conférence offrira aux dirigeants de l'Église, aux dirigeants politiques et aux organisateurs locaux la possibilité de formuler plus clairement les moyens de réaliser ces progrès. Les résultats devraient inclure une déclaration du pape François et des déclarations de soutien en faveur d'une ambition mondiale accrue en matière d'émissions, d'énergie propre et de justice climatique à partir de points de vue exceptionnellement divers.

Un large éventail d'alliés - y compris des politiciens, des leaders autochtones, des jeunes militants et des économistes - s'unissent dans le cadre de la vision de l'Église catholique en matière d'action visant à protéger la Terre. De l'Église elle-même, des cardinaux et d'autres représentants de communautés du monde entier, notamment des éducateurs, des responsables de mouvements spirituels et des religieux et religieuses seront présents. Ensemble, ces alliés partagent l'espoir de justice pour tous ceux qui partagent notre foyer commun.

Le programme de la conférence, y compris la liste complète des orateurs, est disponible ici. Les orateurs incluent:

  • Sa Sainteté le Pape Francis
  • Leaders des négociations internationales (Dr. Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive, CCNUCC; Dr. Michał Kurtyka, Président, COP24)
  • Des politiciens conservateurs (L'honorable John Gummer, Lord Deben, Parlement du Royaume-Uni; la ministre Jadwiga Emilewicz, ministère de l'Entrepreneuriat et de la Technologie de Pologne)
  • Penseurs économiques (Prof. Nicholas Stern, London School of Economics; M. Pierre Larrouturou, Pacte Finance Climat pour l'Europe)
  • Jeunes organisateurs des continents d'Afrique, d'Amérique du Sud, d'Europe, d'Océanie et d'Asie
  • Représentants des mouvements populaires (M. Bill McKibben, 350.org; M. Naderev Saño, Greenpeace Asie du Sud-Est)
  • Autorités catholiques du monde entier (Cardinal Pietro Parolin, État de la Secrétairerie du Vatican; Cardinal Peter Turkson, Préfet du Dicastère pour la promotion du développement humain intégral; Cardinal Pedro Barreto, Archevêque de Huancayo, Pérou; Cardinal Charles Bo, Archevêque de Yangon, Myanmar, Père Robert Athickal, Inde P. Rigobert Minani, République démocratique du Congo)

Des enregistrements et des présentations seront disponibles ici.

ÉTATS

Une déclaration du Vatican sur la conférence est disponible ici.

Michel Roy, Secrétaire général de Caritas Internationalis, a déclaré:Comme le dit le pape François dans son encyclique, la crise climatique n'est pas seulement un problème environnemental, mais aussi un problème humain et éthique. La dégradation de l'environnement s'accompagne de pauvreté, de perte de moyens de subsistance et de la perspective d'un avenir meilleur. Nous avons une responsabilité envers les prochaines générations. Il est urgent de changer notre consommation excessive et de nous engager à prendre soin de notre foyer commun. »

Josianne Gauthier, Secrétaire général de la CIDSE, a déclaré:La CIDSE est honorée d'être partenaire de cette conférence sur une question aussi importante et d'actualité. Depuis trois ans, Laudato Si 'est une incroyable source de force et d'inspiration dans notre travail. Ce que nous voulons voir maintenant, c'est un réel engagement politique en faveur de la justice climatique et une réponse active à l'appel du pape François à respecter notre maison commune. La CIDSE travaille avec des gens du monde entier pour lutter pour un climat sûr dans lequel ils peuvent vivre et prospérer, et où le réchauffement climatique est limité à 1.5 ° C. Guidés par leur courage, nous demandons aux dirigeants mondiaux de prendre des engagements sérieux cette année. Un autre monde meilleur est possible, mais seulement si nous commençons à mettre les gens et la planète au premier plan! »

Tomás Insua, Directeur exécutif de Global Catholic Climate Movement, a déclaré: «Partout dans le monde, les gens se tournent vers l’Eglise pour obtenir un leadership. Le Vatican, et en réalité les catholiques du monde entier, disent clairement que le changement climatique est une question de religion. Si nous travaillons ensemble, nous pourrons protéger les plus vulnérables du changement climatique et fournir une transition juste vers une énergie propre aux mineurs et travailleurs du secteur pétrolier qui travaillent dur. Il n'y a pas un moment à perdre. La crise climatique est avec nous, et nous devons trouver les solutions à notre portée, dès maintenant. »

Autres déclarations des partenaires participant à la conférence:

"Laudato Si 'était si important pour nous parce que nous sommes chrétiens au centre de nos préoccupations. Par exemple, d'où je viens de Samoa, notre devise est «Samoa est fondé sur Dieu». La sortie de Laudato Si 'prouvait pour nous que notre église avait reconnu notre combat, que le pape François et le Vatican savaient ce qui nous arrivait et qu'ils savaient que c'était faux et que ce n'est pas la volonté de Dieu que nous souffrions. C’est vraiment à travers nous que les églises peuvent faire partie de la mobilisation de ce mouvement pour le climat et qu’il ya beaucoup de pouvoir qui vient de la foi." . Brianna Fruean, Guerrier du climat du Pacifique.

"S'engager pour Laudato Si 'sur le continent américain signifie, en priorité, se positionner clairement sur l'extractivisme. Dans leur récente lettre pastorale, les évêques du CELAM ont déclaré que l'extractivisme est une tendance sans contrôle du système économique visant à tirer profit de la nature. » Fr. Dario Bossi, Réseau d'églises et de mines

Contact avec les médias: CIDSE, Valentina Pavarotti, pavarotti@cidse.org

Communiqué de presse de la CIDSE

Partager ce contenu sur les médias sociaux