Mythes et risques de l'accord de protection des investissements UE-Myanmar - CIDSE

Mythes et risques de l'accord de protection des investissements entre l'UE et le Myanmar

Policy Brief publié par le Transnational Institute, Paung Ku, KESAN, Alliance du Myanmar pour la transparence et la responsabilité (MATA), Réseau Terre dans nos mains (LIOH), Réseau de la campagne ALE UE-ANASE, CIDSE, MISEREOR, Info Birmanie, Secours Catholique-Caritas France, Réseau CCFD-Terre Solidaire, Seattle à Bruxelles, Association internationale de techniciens, Experts et chercheurs (AITEC), 11.11.11, septembre 2017.

À l'approche de la signature de l'accord de protection des investissements entre l'Union européenne et le Myanmar (IPA), les inquiétudes suscitées par le secret entourant les négociations de l'accord et les risques qu'il engendre sont légion, de même que de nombreux mythes sur ses avantages potentiels. de nombreuses lois et politiques de l'ère militaire du pays ont besoin d'être réformées. Ce document soutient que les avantages de l'IAP sont fortement surestimés et que les risques sont sérieusement sous-estimés.

Les négociations sur l'IPA approchent peut-être de la fin, mais il reste encore du temps pour un vaste débat public très nécessaire entre les parlementaires et la société civile afin de combler le fossé démocratique créé par les négociations sur l'IPA. Les parlementaires d'Europe et du Myanmar ont un rôle clé à jouer dans ce débat. Une série de recommandations visant à renforcer le rôle des parlementaires est incluse dans ce briefing.

Personne de contact: Denise Auclair, conseillère principale en politiques (auclair (at) cidse.org)

Note politique commune UE Myanmar Septembre 2017

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange