Solutions globales aux problèmes globaux – CIDSE

Des solutions mondiales à des problèmes mondiaux

Pourquoi la législation de l'UE et un instrument de l'ONU sur la responsabilité des entreprises doivent être complémentaires. Un briefing politique de la CIDSE, de l'ECCJ, de l'ECCHR, de la FIDH et des Amis de la Terre-Europe, octobre 2021

Alors que les États et la société civile discutent cette semaine de l'adoption de règles contraignantes pour les entreprises au Conseil des droits de l'homme, les activités des entreprises à l'échelle mondiale continuent de représenter une menace sérieuse pour les personnes et la planète. L'adoption d'un instrument juridiquement contraignant des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l'homme serait une étape majeure pour combler le fossé mondial qui permet aux entreprises d'échapper à leurs responsabilités lorsqu'elles causent ou contribuent à des dommages. 
Alors que la Commission européenne devrait présenter une législation à l'échelle de l'Union pour réglementer les activités des entreprises en ce qui concerne leur impact sur les droits de l'homme et l'environnement, l'UE a été la plupart du temps absente des négociations de l'ONU. La raison avancée pour l'absence de l'UE a souvent été la nécessité d'adopter un instrument régional européen avant de s'engager dans des négociations mondiales.  

Dans un nouveau briefing politique publié aujourd'hui, la CIDSE, les Amis de la Terre Europe, la Coalition européenne pour la justice des entreprises (ECCJ), la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) et le Centre européen pour les droits constitutionnels et humains (ECCHR) soutiennent que l'UE devrait s'engager dans la processus pour un instrument juridiquement contraignant de l'ONU "veiller à ce que les réformes régionales de l'UE s'inspirent et complètent les réformes au niveau international - en particulier en ce qui concerne la responsabilité des entreprises et les obstacles à la justice - et que les personnes touchées par des violations ne soient pas laissées sans protection, tout en évitant que les titulaires de droits et les entreprises ne soient soumis à des poursuites normes contradictoires d'une région à l'autre ».  

Contact : Giuseppe Cioffo, responsable de la réglementation d'entreprise (cioffo(at)cidse.org)


Crédit photo : Victor Barro/Amis de la Terre International

Partager ce contenu sur les médias sociaux
Sécurisé par miniOrange