Nouveau podcast : Un voyage à travers l'agroécologie féministe - CIDSE

Nouveau podcast : Un voyage à travers l'agroécologie féministe

A l'occasion de la journée internationale de la femme, la CIDSE et le Centre d'agroécologie, d'eau et de résilience (CAWR) de l'Université de Coventry lancent une mini-série de podcast de 3 épisodes explorant l'agroécologie féministe. 

Écoutez le premier épisode :

L'épisode est également disponible en espagnol, écoutez ici.

Dans le cadre de son plaidoyer et de sa narration autour de l'agroécologie, la CIDSE a souligné comment sa dimension sociale et culturelle, y compris une perspective féministe, est un ingrédient essentiel de son succès.  

Une précédente collaboration entre la CIDSE et CAWR a abouti à la publication d'un numéro spécial de The Farming Matters Magazine "Féminisme et agroécologie: transformer l'économie et la société”. Cela a mis en évidence la façon dont des perspectives telles que le féminisme intersectionnel et les cosmologies indigènes associées à l'agroécologie ont transformé notre économie et notre société. Dans ce podcast, nous continuons à approfondir ces liens et posons les questions : Pourquoi l'agroécologie n'est pas possible sans féminisme ? Qu'est-ce que le féminisme a à voir avec la nourriture que nous mangeons ?  

Tout au long de la mini-série de podcasts, des militants, des chercheurs et des praticiens qui consacrent leur vie au féminisme et à l'agroécologie partagent comment les femmes (et d'autres) soutiennent de manière invisible le système alimentaire, ce que cela signifie de placer la « vie » plutôt que le profit au centre du système alimentaire et à quoi ressembleraient les systèmes alimentaires s'ils étaient fondés sur des valeurs féministes.  

Nous explorons comment l'oppression des femmes fait partie de l'oppression systémique contre toute personne qui sort de la boîte blanche, hétérosexuelle et cis-masculine, ce que les féminismes décoloniaux et indigènes offrent au mouvement agroécologique et comment renforcer ce mouvement d'un point de vue féministe.  

Les Premier épisode, intitulé : « Qu'est-ce que le féminisme a à voir avec la nourriture que vous mangez ? », explore à quoi ressembleraient les systèmes alimentaires s'ils étaient basés sur des valeurs féministes.   

Nous avons interviewé:  

Diana Lilia Trevilla Espinal (Mexique)
Agroécologue féministe de la périphérie et migrante dans le sud-est du Mexique. Elle est titulaire d'un doctorat en écologie et développement durable de El Colegio de la Frontera Sur, México. Elle est militante, féministe, créatrice et formatrice. Elle est co-fondatrice d'Agroecologists in Movement et collabore avec le Mexican Care Network et l'Alliance of Women in Agroecology. Ses domaines d'intérêt sont : l'économie féministe, le care, la défense du territoire, l'agroécologie et la santé collective. Elle est actuellement chercheuse et consultante. Elle a publié plusieurs articles tels que «Agroécologie féministe : analyser les rapports de force dans les systèmes alimentaires"(2021),"Agroecología y cuidados : réflexions sur les féminismes d'Abya Yala" (2020), "Sentipensar el cuidado ante la crise socioambientale» (2019) et co-écrit avec d'autres femmes : «Ethique du soin en agroécologie"(2020), "Ciencia y feminismo desde el cuerpo-territorio en los estudios socioambientales"(2020) et"Cuidado et sostenibilidad de la vida. Dialogues entre l'agroécologie et l'écologie politique féministe» (2020). Elle aime se promener dans les bois, marcher sur le sable au bord de la mer et vit la rébellion avec joie. 

Isabel Álvarez Vispo (Espagne)
Petite-fille de paysannes, fille de migrants « valise en carton » et rebelle par vocation. En milieu de travail, elle est éducatrice, experte en souveraineté alimentaire et agroécologue. Elle se consacre à l'accompagnement de projets agroécologiques par la recherche et la formation, tant au niveau local qu'international, avec un accent particulier sur la perspective féministe. Elle est co-présidente de l'International URGENCI Network et est impliqué dans plusieurs réseaux tels que le Coordination Baladre et Les écologistes en action. Elle a collaboré à plusieurs livres, articles et autres publications. Le livre le plus récent Que mangent ceux qui mangent mal? avec d'autres collègues de Baladre Coordination et le rapport Participation politique des femmes rurales dans l'État espagnol

À travers les histoires de Diana et Isa, cet épisode dévoile les façons dont il est nécessaire d'aller au-delà du genre pour la transformation du système alimentaire, ce qui est nécessaire et comment cela peut être fait dans la pratique. 

Le podcast est également disponible sur Spotify , Apple Podcast , et d'autres plateformes d'écoute majeures.  

Illustrations par: Virginie Pineda Ogalla 

Un merci spécial à: Diana Lilia Trevilla Espinal, Isabel Álvarez, Anya Verkamp et Nicole Pita (voix off),  Bulle Média.  

Cette série de podcasts a été cofinancée par la Commission européenne. Son contenu relève de la seule responsabilité des auteurs et ne reflète pas nécessairement les vues de l'Union européenne. 

Partager ce contenu sur les médias sociaux