Somos Amazonie – CIDSE

Somos Amazonie

ALBOAN ET ENTRECULTURAS LANCENT UNE CAMPAGNE POUR PROTÉGER L'AMAZONE ET LES PEUPLES AUTOCHTONES CONTRE LES ABUS DES ENTREPRISES

En Avril 21st, à la veille de la Journée mondiale de la Terre, les ONG jésuites Alboan et de Entrecultures a lancé la campagne "Somos Amazonía", pour faire prendre conscience du lien entre les conflits socio-environnementaux et les chaînes mondiales de production et de consommation et mobiliser les appels de la société civile pour un monde plus juste, équitable et durable.

La campagne vise à soutenir les organisations de la société civile, les mouvements indigènes et l'Église dans leur lutte pour protéger les droits humains et promouvoir la justice socio-environnementale. Alboan et Entreculturas prévoient de sensibiliser aux dommages que les entreprises infligent aux personnes et à l'environnement et d'accompagner les communautés autochtones dans leurs efforts pour préserver leurs modes de vie, cultures et identités traditionnels. Pour ce faire, ils soutiendront plusieurs projets initiés par des organisations alliées qui opèrent dans la région.

Ce besoin de mobilisation découle de la dégradation environnementale généralisée que subit l'Amazonie. Les activités non réglementées des sociétés extractivistes en Amazonie entraînent la déforestation, la perte de biodiversité et l'épuisement des ressources naturelles, qui augmentent à un rythme alarmant. Comme le souligne le dernier rapport du GIEC, l'arrêt de la déforestation en Amazonie est crucial pour prévenir un changement climatique dangereux et un réchauffement climatique supplémentaire.

Comme le pape l'a souligné dans son Exhortation post-synodale «Querida Amazonia», les communautés locales portent le poids des dommages infligés à la forêt tropicale. En particulier, les défenseurs des droits de l'homme et de l'environnement, les peuples autochtones et les femmes qui s'opposent à l'exploitation de l'Amazonie ont été ciblés et criminalisés pour leur activisme.

Parallèlement à la campagne, Alboan et Entreculturas ont publié le rapport « Somos Amazonía, claves ecofeministas para la defensa de la Amazonía » ("Nous sommes l'Amazonie, perspectives éco-féministes pour la défense de l'Amazonie") et a lancé une pétition appelant à une législation européenne pour protéger l'environnement et les droits humains des peuples autochtones des dommages causés par les entreprises et à supprimer les obstacles à la justice pour victimes d'abus d'entreprise, faisant écho Campagne d'accès à la justice de la CIDSE. La pétition appellera les législateurs de l'UE à améliorer la proposition de la Commission européenne pour une nouvelle directive sur le devoir de diligence en matière de durabilité des entreprises (CSDD). La pétition peut être signée à ce lien.

La campagne comprend également l'exposition «Defensoras de la Naturaleza», dont le but est de sensibiliser au lien qui relie les modes de vie occidentaux à la déforestation et aux violations des droits de l'homme en Amazonie. Ce lien est illustré à travers les histoires de 10 femmes défenseurs de l'environnement, racontées à travers 13 panneaux, qui racontent comment les chaînes de consommation mondiales nuisent à l'environnement et le rôle joué par les femmes dans la protection des ressources naturelles. Des informations sur la façon de réserver l'exposition, qui peut se tenir dans des lieux tels que les écoles, les centres communautaires et les organisations civiques, peuvent être trouvées ici.

Alboan et Entreculturas fournissent également du matériel pédagogique sur les questions socio-environnementales et éco-féministes pour les enfants et les adolescents, accessible via ce lien.

Vous pouvez Partager la campagne sur les réseaux sociaux avec le hashtag #SomosAmazonía.

Alboan est membre du groupe de travail CIDSE sur la réglementation des entreprises


Photos: Somos Amazonie

Partager ce contenu sur les médias sociaux