La Cisjordanie risque de faire face à son plus grand transfert de population depuis 1967 – CIDSE

La Cisjordanie risque de faire face à son plus grand transfert de population depuis 1967

Le 4 mai 2022, la Haute Cour de justice israélienne a donné son feu vert à de force expulser autour des personnes 1200 – dont 500 enfants - À partir de la région de Masafer Yatta (Cisjordanie). Ce serait le plus grand acte de transfert forcé dans la Palestine occupée Territoirey depuis 1989. Les expulsions visent à dégager la région pour la mise en œuvre de 4000 nouvelle règlements unités

Les expulsions forcées et les colonies en Cisjordanie sont illégales au regard du droit international. La décision de la Cour suprême israélienne autorisant ce transfert de population est basée sur l'argument selon lequel les villageois n'étaient pas des résidents permanents lorsque la zone a été déclarée zone de tir en 1981 - malgré de nombreuses preuves du contraire (plus d'informations ici).  

La région a été le site de la violence et de l'intimidation des colons pour chasser les Palestiniens de Masafer Yatta par des menaces et des harcèlements continus. L'un des incidents les plus graves s'est produit l'année dernière, lorsque plus de 80 colons ont pris d'assaut l'un des villages de la région, blessant un garçon de 3 ans.  

Dans son encyclique Fratelli Tutti, Le pape François nous appelle à nous traiter comme des frères et sœurs et à faire respecter les droits humains universels dans notre maison commune. La CIDSE espère et prie pour que les attitudes coloniales puissent encore être stoppées, garantissant la vie et la dignité des communautés de Masafer Yatta. 

La CIDSE s'oppose fermement à ce transfert de population et appelle tous les dirigeants politiques à prendre des mesures immédiates pour protéger les Palestiniens de Masafer Yatta. Malgré quelques réactions politiques positives – notamment de la part de l'ambassadeur des États-Unis auprès de l'ONU et du porte-parole de l'UE, aucune mesure pratique n'a été prise pour empêcher toute nouvelle expulsion ou expansion des colonies dans la région.  

Les reporters et militants suivants sont basés dans la zone et disponibles pour des interviews ainsi que pour organiser des visites sur le terrain :   

  • Basil al-Adraa (basiladaraa@gmail.com, +972529953738) : journaliste et activiste palestinien à Masafer Yatta 

Contacts à la CIDSE:

  • Valentina Pavarotti, responsable de la communication ; Pavarotti(at)cidse.org
  • Bernardo Kaiser, responsable de la politique d'Israël et des territoires palestiniens occupés ; Kaiser(at)cidse.org

Photo : Al-Mafkara, Masafer Yatta, décembre 2021, Creative Commons Attribution-Partage à l'identique 4.0 International

Partager ce contenu sur les médias sociaux