Lettre ouverte à la présidence de la COP29 – CIDSE

Lettre ouverte à la présidence de la COP29

« Arrêtez l’influence des grandes sociétés pétrolières et protégez les droits de l’homme lors du Sommet sur le climat en Azerbaïdjan », réclament plus de 150 organisations.


Une large coalition de plus de 150 organisations de la société civile, dont la CIDSE, appelle à la participation de l'industrie pétrolière à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques dans le but de débarrasser le processus d'un grave conflit d'intérêts qui pourraient menacer le succès de la COP29, le sommet de l'ONU sur le climat doit avoir lieu en Azerbaïdjan en novembre.

La Annonce récente Le fait que l'Azerbaïdjan inclue le patron du pétrole d'État, Rovshan Najaf, dans le comité d'organisation, poursuit une tendance inquiétante d'influence croissante de l'industrie pétrolière sur les pays hôtes des sommets de l'ONU sur le climat.

La coalition mondiale dirigée par 350.org et Oil Change International ont détaillé leurs préoccupations dans un lettre ouverte au président de la COP29, Mukhtar Babayev. La lettre, initialement signée et envoyée par les directeurs exécutifs de 350.org, Oil Change International, Action Aid et CIEL, n'a toujours pas reçu de réponse de la présidence de la COP29. Des organisations comprenant des groupes de jeunesse, de protection de l'environnement, de défense des droits de l'homme et autochtones de plus de 50 pays et six continents ont depuis signé.

Les organisations exiger le retrait de Rovshan Najaf, président de la Société pétrolière d'État de la République d'Azerbaïdjan (SOCAR), membre du comité d'organisation de la COP29, pour résoudre le conflit d'intérêts. L'année dernière, SOCAR, la compagnie pétrolière nationale d'Azerbaïdjan, a annoncé son intention accroître la production de combustibles fossiles ce qui est incompatible avec l’Accord de Paris – la pierre angulaire des négociations de la COP sur le climat.

La lettre ouverte exprime en outre de profondes inquiétudes concernant la liberté d'expression, de réunion pacifique et les droits de l'homme de la société civile en Azerbaïdjan, pays hôte de la COP29. Les organisations demandent à Babayev de clarifier le rôle d'Ilgar Musayev, chef du Service national de sécurité des communications et de l'information, qui a également été nommé membre du comité d'organisation.



Crédits photo de couverture: 350.org

Partager ce contenu sur les médias sociaux