This translation has been provided by an automatic online service. Errors in translation are possible. To verify the translation, please contact us.

Réglementation d'entreprise - CIDSE

REGLEMENTATION SOCIALE ET INDUSTRIES EXTRACTIVES

Laisser les entreprises fixer leurs propres règles, c’est renforcer le lien entre argent et pouvoir. L’incidence des activités des sociétés transnationales doit être réglementée afin de protéger la vie, la dignité humaine et l’autonomie des communautés.

C’est dans le secteur de l’industrie minière que l’on observe le plus directement le comportement « extractiviste » de certaines entreprises, lequel rejaillit dans tous nos domaines d’activité en étant à l’origine d’accaparements des terres, d’émissions de CO2 et de systèmes alimentaires injustes. Nous nous attelons à ces chevauchements systémiques par des prises de position cohérentes.

La CIDSE mobilise les ressources de son réseau international pour influencer les processus législatifs internationaux et nationaux obligeant les entreprises à respecter les droits humains. Nous défendons l’idée d’un traité contraignant – des négociations sont actuellement en cours aux Nations Unies en vue d’établir un instrument international juridiquement contraignant visant à réguler les activités des entreprises transnationales et autres entreprises – et nos membres réclament une législation nationale instituant une diligence raisonnable en matière de droits humains.

La CIDSE est présente dans divers lieux d’échange tels que le Forum social thématique, où les mouvements de base se sont organisés pour amorcer un dialogue autour des voies et moyens de faire converger leurs luttes et de repérer les points communs des injustices qu’ils combattent. Leurs points de vue alimentent notre action de plaidoyer et nous soutenons leur participation aux processus législatifs que nous suivons.

Conseillère principale
Denise Auclair
Chargée de mission pour la réglementation des entreprises et les industries extractives
Sylvia Obregon